La Réunion (FR)

Malin à La Réunion

Brigitte Sauzay

 – Mon récit sur deux mois et demi à La Réunion

Je m’appelle Malin et je viens de passer deux mois et demi sur l’île de la Réunion en faisant le programme Brigitte Sauzay. De 5 janvier à 13 mars j’ai été dans une famille d’accueil à Saint-Joseph dans le sud de l’île chez ma correspondante Laetitia. Elle a 15 ans et elle aime bien regarder des films, danser et écouter de la musique. Laetitia a une petite sœur et deux petits frères et avec les parents, ils vivent tous dans une grande maison.

Quand je suis arrivée au capital de l’île (Saint-Denis) à l’aéroport, il y avait presque toute la famille pour me dire bienvenue. Dès le début, je me suis très bien entendue avec toute la famille et en plus il n’y avait pas de problèmes du tout de parler et comprendre.

J’avais beaucoup de la chance avec les dates de l’échange parce qu’il y avait trois semaines de vacances au début de mon échange. Dans ce temps-là, nous avons fait beaucoup de choses avec toute la famille. Nous avons par exemple fait une marche au Cirque de Mafate avec un groupe d’amis de la famille. On a pris la voiture jusqu’au cœur de l’île pour rencontrer les autres (peut-être 15 amis) et puis on a marche toute la journée. Malheureusement il a plu tout le temps et nous avons tous été complètement trempés… Quand même nous sommes bien arrivés dans un gîte haut dans les montagnes. Là, nous avons pris le dîner en séchant un petit peu. Le lendemain il n’y avait plus de pluie et finalement on a vu toutes les belles montagnes. La vue était magnifique!! Après avoir pris le petit déjeuner, nous avons continué à marcher. Ce jour-là c’était encore meilleur parce qu’on a pu voir les montagnes, les vallée, les rivières et les ravines. Pourtant, on a traversé peut-être 25 fois une rivière et en conséquence les chaussures étaient encore trempées…

En plus on a fait une marche au volcan qui s’appelle <<Piton de la Fournaise>> avec presque toute la famille. C’était magnifique de voir la lave rouge et chaude et la lave cordée mais c’était franchement fatigant aussi. Trois heures de marche de la voiture au cratère, puis une heure pour regarder et ensuite encore trois heures de retour. Moi, j’ai reçue un coup de soleil très grave même s’il n’y avait pas vraiment du soleil et le soir, on était tous crevés.

On est allé à la plage aussi. Ça, c’était très bien parce que l’eau de la mer était vraiment chaude et il y avait beaucoup de vagues et des beaux poissons et tout ça. Le temps, là, sur l’île est vraiment magnifique et m’a plaît beaucoup. Il y avait beaucoup de soleil et les températures étaient toujours entre 25 et 38°C… Au contraire de l’Allemagne!! J’ai toujours reçue des e-mails dans lesquels mes parents et amis m’ont racontés de la neige qui ne veut pas disparaître et des nouveaux record de températures. Ils ont même écrit qu’il y a des gens qui redoutent une nouvelle période glacière. Ma famille d’accueil s’est moquée de moi à cause de ça 😉 Chez eux il n’y a jamais de la neige… Ils ne possèdent même pas de bonnets, bottes ou gants. Heureusement Laetitia va venir chez moi dans notre été et pas dans notre hiver. Sinon ça serait l’enfer pour elle je crois.

Ce qui m’a plaît beaucoup, c’étaient les fruits! A La Réunion, on pu manger des bananes, des mangues, des cocos, des letchis et tout ça sans devoir les acheter au supermarché 🙂

A part tout ça on a rencontré des amis de la famille, on a rendu visite à presque toute la famille et je me suis bien habituée à vivre dans cette famille, dans cette ville, sur cette île, loin de ma vraie famille. En faite parfois avec <<famille>> et <<famille d’accueil>>, c’était bien bizarre. Dans ma famille d’accueil j’étais comme un troisième sœur et plus tard quelques fois des amis (de l’île) m’ont demandé si j’ai déjà parlé avec mon père à cause de quelque chose. Et puis j’ai demandé <<avec quel père?>>. Mes vrais parents n’auraient pas bien entendu ça je crois. 😉 Je leur ai manqué beaucoup. Mais moi, j’avais une autre famille et une autre maison et d’autres amis et tout ça… Bon, mais quand même ma famille en Allemagne, mes deux frères, mes amis, l’école, ça m’a manqué aussi. Bien sûr! Mais je n’avais pas de mal du pays tout le temps.

Après assez de temps en vacances, l’école a finalement commencé. Au début, j’ai été très timide parce que tout le monde m’a regardé bizarrement. Ils ont tous vu que j’était pas une réunionnaise (peut-être à cause de mes cheveux blonds et mes yeux bleus :D). En plus il m’a fallu me présenter à chaque professeur et dans les cours d’allemand je me suis présentée à la classe aussi. En allemand… et je ne crois pas qu’ils ont tous compris ce que j’ai dit. Mais c’était comme ça juste les premiers jours. Je me suis très bien habituée d’aller au lycée Pierre Poivre et puis c’était bien.

Toute la classe (la Seconde 9) a été très gentille avec moi et tous les élèves m’ont accepté comme une nouvelle élève dans la classe. On m’a posé pleines de questions sur mon origine, ils ont voulu savoir comment on vit en Allemagne et en plus il m’a fallu raconter de mon école, de mes amis, de ma famille, du temps en Allemagne et beaucoup d’autres choses. Pourtant, je n’étais pas la première correspondante dans cette classe. L’année dernière il y avait un autre corres de Düsseldorf qui avait fait le programme Brigitte Sauzay aussi.

Dans les cours, je n’avais pas de problèmes du tout à comprendre les professeurs. Cela m’a plaît beaucoup. Si tu ne comprends rien dans les cours, ça peut être vraiment fatigant. Moi, j’ai participé aux cours comme tous les autres aussi et en conséquence j’ai même appris beaucoup de nouvelles choses.

Quand même le système scolaire est vraiment différent que celui en Allemagne. Nous sommes allés six jours par semaine au lycée et quatre fois par semaine on est resté de huit heures du matin à 17:30 du soir. Le mercredi et le samedi, nous sommes allés à l’école juste le matin (de huit heures à douze heures). A cause de tout ça, j’ai souvent été crevée les soir après l’école mais je pense que c’est juste une façon d’habitude. En Allemagne on penserait que c’est une blague si quelqu’un proposait ça je crois. Pour les élèves en France, c’est juste normal…

La plupart des professeurs n’ont pas vraiment fait attention à moi pendant les cours. Il y avait des professeurs qui se sont intéressés beaucoup à moi mais aussi d’autres qui ont fait ses cours sans faire attention à moi. Mais ce n’est pas grave à mon avis. En faite c’est toujours comme ça et en Allemagne ne pas tout le monde s’intéressa à ma correspondante non plus.

Les cours d’allemand était bonnes mais c’était bizarre pour moi de voir comment d’autres apprennent ma langue. Ils ont traité les sujets <<la neige>>, <<l’accusatif et le datif>>, <<le conditionnel>> et d’autres. Les élèves m’ont demandé souvent des mots pendant les cours et j’ai assisté la professeur un petit peu. Elle a parlé très bien l’allemand parce qu’elle a des grands-parents allemands mais elle a souvent des problèmes avec le <<ß>> et <<ss>> et j’ai bien pu l’aider.

Alors le résultat… J’ai vraiment eu de la chance avec tout mon échange: avec la famille, ma correspondante, l’école, la classe, le temps… tout!
Mon français qui a été bon avant l’échange est très bien maintenant et mon vocabulaire a énormément grandi aussi.
J’ai fait pleines d’expériences et mémoires que je vais garder et utiliser dans toute ma vie. J’ai trouvé beaucoup de nouveaux amis et j’ai appris beaucoup sur moi-même, mon comportement et mes réactions dans des situations inconnues.

Maintenant je peux recommander le programme Brigitte Sauzay (et Voltaire aussi) et en plus je sais que ce n’est pas grave du tout si on ne peut pas parfaitement parler une langue parce qu’on va l’apprendre sinon en faisant un programme comme ça. Il faut juste qu’on n’ait pas peur 🙂

Malin (2011)

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

%d Bloggern gefällt das:
PageLines